Des cratères géants continuent d'apparaître en Sibérie

Crateres

On s'en souvient, deux étonnants cratères ont été découverts en juillet 2014 dans la péninsule de Yamal (Sibérie). Depuis cette découverte, plusieurs autres cratères, de toutes tailles, y ont été repérés par des scientifiques russes. Une information révélée par le Siberian Times.

Au total, sept cratères de ce type ont été pour l'instant détectés dans cette région : cinq sont situés sur la péninsule de Yamal, un dans le district autonome de Yamal, et le dernier dans le nord de la région de Krasnoyarsk, près de la péninsule de Taimyr.

Selon le scientifique russe Vasily Bogoyavlensky (directeur de l'institut russe Oil and Gas Research, membre de l'Académie des Sciences de Russie) qui s'est penché sur le phénomène, des dizaines d'autres cratères de ce type sont probablement présents dans cette région : "Je comparerai cela à des champignons : lorsque vous trouvez un champignon, vous êtes certains d'en trouver plusieurs autres dans les environs. Je pense qu'il pourrait y avoir 20 à 30 cratères de ce type", a-t-il indiqué au Siberian Times.

L'un de ces cratères, baptisé B2, a particulièrement retenu l'attention des scientifiques. Situé à 10 kilomètres du site de Bovanenkovo, un puits de gaz opéré par Gazprom, ce cratère désormais empli d'eau est entouré de vingt petits cratère : "En étudiant les images satellites, nous avons découvert qu'il n'y avait initialement aucun cratère, ni lac. Puis des cratères sont apparus, de plus en plus. Il est probable que ces cratères, empli d'eau, fusionneront pour former un lac de 50 à 100 mètres de diamètre", précise Vasily Bogoyavlensk.

L'exploration de ces cratères est rendue difficile du fait des dégagements de gaz qui semblent s'y produire régulièrement : "Ces objets doivent être étudiés, mais c'est dangereux pour les scientifiques. Nous savons que des émissions de gaz peuvent s'y produire sur de longues périodes de temps, mais nous ne savons pas quand elles peuvent survenir", explique Vasily Bogoyavlensky.

Quel est le phénomène à l'origine de ces cratères ? Pour l'instant, le mystère demeure. La principale hypothèse avance qu'ils sont causés par des dégagements de gaz souterrains (du méthane, notamment). Un phénomène qui pourrait être corrélé au réchauffement climatique, ainsi qu'à des phénomènes sismiques.

De nouveaux cratères ont été récemment détectés en Sibérie par les scientifiques russes, révèle le Siberian Times.